L’équipe RADEN µbiologie décroche un financement de prématuration CNRS !

L’équipe RADEN µbiologie décroche un financement de prématuration CNRS !

Depuis début 2020, Adam Williamson, CDD chercheur IN2P3, et Claire Sergeant, chercheur au CENBG | Groupe RADEN, travaillent sur la bioremédiation d’effluents liquides pollués en métaux et en radioéléments par une souche bactérienne encapsulée dans une matrice polymère. Un dépôt de brevet est en cours avec Aquitaine Science Transfert.

Afin de poursuivre les expériences pendant une année supplémentaire vers une plus grande maturité technologique en lien avec une entreprise d’ingénierie, nous avons été soutenus par la cellule Valorisation du CENBG, par l’IN2P3 et par la société Valoritech pour postuler en juillet dernier au dispositif CNRS de prématuration.

Billes de polymère contenant la souche bactérienne

Le projet SYMBIOSE (SYstème de nettoyage de Métaux par BIO et Stérile Encapsulation) a été retenu par le Comité Scientifique et le Comité de Pilotage de CNRS-Innovations, et sera financé en 2022 pour une durée de 12 mois. Il vise à développer un bioréacteur à l’échelle du litre pour décontaminer des effluents aqueux pollués en métaux seuls ou en mélange.

Contact CENBG : Claire SERGEANT

L’université de Bordeaux devient membre associé de l’I2EN

L’université de Bordeaux devient membre associé de l’I2EN

L’I2EN (Institut International de l’Energie Nucléaire), organisme qui fédère les formations supérieures françaises dans le secteur nucléaire, est l’interlocuteur « formation » de l’industrie nucléaire au niveau national et international. L’université de Bordeaux vient de rejoindre officiellement l’I2EN en tant que membre associé. La signature de cette charte officialise le partenariat existant depuis de nombreuses années entre l’I2EN et le Master de Physique Fondamentale et Applications – parcours Instrumentation Nucléaire, formation dont le CENBG est également partenaire.
Expérience JUNO : des signaux issus de 128 photomultiplicateurs numérisés avec succès !

Expérience JUNO : des signaux issus de 128 photomultiplicateurs numérisés avec succès !

Dans le cadre de la construction de l’observatoire international de neutrinos JUNO, le CENBG vient de mettre en place un dispositif de test permettant de valider le système électronique de numérisation des signaux associé à 128 photomultiplicateurs. Ce premier succès constitue un jalon important et démontre la faisabilité de numériser à grande échelle les signaux des 25600 photomultiplicateurs 3 pouces qui seront installés en Chine en 2022 pour détecter la lumière induite par l’interaction des neutrinos.

Photo des 128 photomultiplicateurs 3 pouces @JeanJouve

    Carte de lecture et de numérisation des 128 signaux @FannyCadou