Partenaires



CNRS Université Bordeaux
CNRS



Nano-imagerie corrélative des métaux et des protéines à l’échelle de la synapse



Pour la première fois, la combinaison de deux techniques d’imagerie permet de visualiser et de quantifier avec une résolution spatiale de 40 nm, les atomes de cuivre et de zinc associés aux structures impliquées dans la formation des jonctions entre neurones.

Les images ainsi obtenues confirment le rôle clé que jouent ces métaux dans les processus neurologiques. Un travail coordonné par Richard Ortega, chercheur au CENBG et publié dans la revue eLife.

en savoir plus



Nouvelles perspectives sur le mécanisme de la fission nucléaire

PNG - 86.9 ko
Les fragments issus de la fission acquièrent un mouvement de rotation sur eux même, le spin tandisque le noyau parent n’en avait pas. / Design © Birdeesign / Luc Petizon

La collaboration internationale nu-Ball, travaillant sur l’installation ALTO du laboratoire IJCLab, apporte de nouveaux résultats éclairant la manière dont les fragments de fission d’un noyau atomique acquièrent spontanément un mouvement de rotation sur eux même : le moment angulaire.

Cette étude à laquelle le CENBG est associés à 5 laboratoires de l’ IN2P3, fait l’objet d’une publication ce jour dans la revue Nature.

en savoir plus

New insights into the mechanism of nuclear fission Nuclear physicists at CENBG have contributed to an international research collaboration to show the way the spin of the two fragments, resulting from the splitting of an atomic nucleus, is generated / publication in Nature A series of experiments at the ALTO particle accelerator facility at IJC Laboratory in Orsay, France, has revealed that the fragments resulting from nuclear fission obtain their intrinsic angular momentum (or spin) after fission, not before, as is widely assumed. This result was made possible by the ‘nu-ball’ collaboration, an international group of nuclear physicists aiming to study a wide range of nuclei and their structure.

The main author of the study, Dr Jonathan Wilson from the IJC Laboratory in Orsay, said : ‘What really surprised me was the lack of significant dependence of the average spin observed in one fragment on the minimum spin demanded in the partner fragment. Most theories hypothesizing that spin is generated before fission would have predicted a strong correlation. Our results show that the fragment spin emerges after the splitting. It can be illustrated with by the snapping of a stretched elastic band which results in a turning force, or torque.’ The Collaboration includes researchers from 37 institutes and 16 countries – among them scientists from the CENBG. The results are presented in the newly-published article ‘Angular momentum generation in nuclear fission’ in Nature.

PNG - 217.4 ko
Horizontal view of the ν-ball device. © Andrey Blazhev

To reveal the mechanism generating fragment spin, the team induced nuclear fission reactions at the ALTO facility and measured gamma rays, which are emitted in the process. Specifically, they irradiated samples of the uranium isotope 238U and the thorium isotope 232Th with a pulsed neutron beam. The experiments were performed from February until June 2018 with more than 1200 hours of beamtime at the particle accelerator. From CENBG Dr Teresa Kurtukian-Nieto participated in the measurements of the experiment and contributed to the scientific discussion. These new insights into the role of angular momentum in nuclear fission are important for the fundamental understanding and theoretical description of the fission process. Moreover, this finding has consequences for other research areas, such as nuclear astrophysics, the structure of neutron-rich isotopes and their role in nucleosynthesis in stars. Also there are implications for practical applications such as the gamma-ray heating problem in nuclear reactors. All these topics are being study by different researchers at CENBG and will continue to be studied in the future, gaining new ground within the framework of the CNRS International Research Network ASTRANUCAP and the ORIGINS project at the University of Bordeaux.

Publication : J.N. Wilson et al., ‘Angular momentum generation in nuclear fission’, Nature 590, 566–570 (2021). https://doi.org/10.1038/s41586-021-...

contact CENBG : Teresa Kurtukian Nieto


Actualités Toutes les actualités

30 septembre 2020

Etude des réactions neutroniques : la « méthode de substitution » tient ses promesses

Cette méthode envisage de simplifier l’étude des réactions neutroniques sur les noyaux instables. Testée dans l’installation ALTO d’IJCLab dans le cadre d’une collaboration menée par des équipes du CENBG et du CEA-DAM Ile-de-France, elle fait à nouveau la preuve de son efficacité en déterminant pour la première fois, simultanément, les sections efficaces induites par neutron de fission et de capture radiative du plutonium 239. Les résultats sont publiés dans Physical Review Letters. En savoir (...)

Lire la suite

15 septembre 2020

Plateforme PRISNA :
un laboratoire de Marseille (CPPM) installe un détecteur Germanium

Dans le cadre du projet ORCA, une équipe du Centre de Physique des Particules de Marseille - CPPM est venue installer un détecteur Germanium dans un des blindage bas bruit de la plateforme PRISNA du CENBG pour mesurer son bruit de fond. Ce détecteur sera par la suite installé en permanence sur le plancher océanique (par 3000m de fond) au large de Toulon pour aller mesurer et surveiller la radioactivité des fonds sous-marins sur le long terme. L’équipe KM3NeT/ORCA avec le détecteur Germanium (...)

Lire la suite

19 juin 2020

Les jets des quasars : des accélérateurs de particules sur des milliers d’années-lumière

Une collaboration regroupant des scientifiques de 13 pays, et notamment du CENBG, vient de démontrer que l’émission gamma de très haute énergie des quasars, galaxies au cœur très énergétique, s’étend sur plusieurs milliers d’années-lumière, le long d’un jet de plasma. Cette découverte a été publiée le 18 juin 2020 dans la revue Nature. En savoir plus Image composite de Centaurus A révélant les jets émergeant du trou noir central et l’émission gamma © (...)

Lire la suite

8 juin 2020

La cartographie la plus complète du ciel à très haute énergie jamais réalisée

La collaboration internationale Fermi-LAT présente deux nouveaux catalogues établis avec les données recueillies ces 8 dernières années par le télescope LAT, qui observe les rayons gamma (0.05 GeV-1 TeV) depuis le satellite Fermi lancé en 2008. Baptisés 4FGL et 4LAC, enrichis de milliers de nouvelles sources, ces catalogues représentent des avancées majeures dans la connaissance du ciel en rayons gamma à très haute énergie. Publié conjointement, le catalogue 4LAC se concentre sur les noyaux actifs de (...)

Lire la suite

11 mai 2020

Dans un nouvel article de Nature Physics, Double Chooz publie des valeurs actualisées de θ13 et des flux de neutrinos de réacteurs

Depuis l’arrêt de ses détecteurs début 2018, la collaboration internationale Double Chooz poursuit l’analyse de ses données afin de parvenir à la valeur la plus solide qui soit de θ13, valeur qui caractérise la troisième oscillation des neutrinos. Les chercheurs ont également mesuré avec une précision jamais encore atteinte le flux de neutrinos émis par les réactions de fission des réacteurs nucléaires ainsi que d’autres valeurs associées. Ces résultats sont rassemblés dans un article paru lundi 20 Avril (...)

Lire la suite