Partenaires



CNRS Université Bordeaux
CNRS

Accueil du site > FRANCAIS > LE LABORATOIRE > Actualités > Année 2019 >


En utilisant des sources de rayons X des synchrotrons Desy et ESRF, des chercheurs du CENBG Groupe ICS (CNRS/Université de Bordeaux) montrent les conséquences d’une mutation responsable d’un syndrome parkinsonien héréditaire : les cellules souffrent d’une accumulation de manganèse, qui perturberait le trafic des protéines dans la cellule.

Ces travaux sont publiés dans la revue ACS Chemical Neuroscience.

Plus d’information :
version française :
http://www.cnrs.fr/fr/comment-le-manganese-produit-un-syndrome-parkinsonien
version anglaise :
http://www.cnrs.fr/en/how-manganese-produces-parkinsonian-syndrome