Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Communication > Séminaires > Année 2012 > Un Laser à Electron Libre basé sur le Rayonnement Smith-Purcell


Un Laser à Electron Libre basé sur le Rayonnement Smith-Purcell

J.T. Donohue, Groupe de Physique Théorique CENBG
Vendredi 22 Juin 2012 à 11h00 - Salle des Séminaires

En 1953 Smith et Purcell (Prix Nobel de Physique en 1952 pour la Résonance Magnétique Nucléaire) ont observé la lumière produite quand un faisceau d’électrons de 330 keV passait au-dessus d’un réseau de diffraction. Ils ont vérifié que la longueur d’onde , la vitesse relative , la période du réseau L et l’angle d’émission (par rapport au faisceau), satisfaisaient la relation dite de Smith-Purcell, , où l’entier n dénote l’ordre de diffraction. Après la découverte des lasers à électron libre (LEL) dans les années 1970, plusieurs auteurs ont proposé de faire un LEL basé sur le rayonnement Smith-Purcell, à partir d’un faisceau continue. Mais seulement en 2011, J Gardelle du CESTA a réussi à faire émettre un intense rayonnement, monochromatique et cohérent par un Smith-Purcell LEL. Cette expérience produit des micro-ondes, pour laquelle d’autres sources existent (klystron, magnetron etc.). Mais elle ouvre la possibilité de produire, par une réduction d’échelle, un rayonnement intense et monochromatique dans le domaine du Terahertz. La présentation de ce sujet insistera sur les aspects physiques, et elle doit être accessible aux physiciens non-spécialistes dans les sources micro-ondes.