Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Communication > Séminaires > Année 2009 > Systématique des effets de structure dans la fission


Systématique des effets de structure dans la fission

Karl-Heinz Schmidt
Vendredi 6 Février 2009

Il est bien connu que la fission des noyaux lourds est fortement soumise à des effets de couches et à l’appariement. Les effets de structure dans les rendements des fragments de fission et dans d’autres observables ont été exploités pour déduire des informations sur les couches aux déformations extrêmes, sur l’excitation des modes collectives et sur l’excitation des quasiparticules pendent le processus de la fission. La compréhension de ces effets de structure est importante pour améliorer les modèles théoriques et semi-empiriques de la fission.

Quelques observations assez récentes qui démontrent des effets systématiques vont être présentées. Quelques uns peuvent être expliqués par des modèles bien établis. D’autres soulèvent des questions nouvelles ou mettent en cause des interprétations antérieures.

Le principe de la séparabilité des effets macroscopiques et des effets microscopiques permet de mieux comprendre les caractéristiques globales des canaux de fission et les variations d’un système à l’autre. Par contre la position constante en Z des canaux de fission représente un puzzle pas encore résolu.

On va également présenter des nouvelles interprétations de quelques observations qui ont été prises comme "indications fausses" pour l’importance de l’appariement et des excitations de quasiparticules.

Dans la même rubrique :