Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Offres > Stages > Stages de Master 1 Physique > Stages


Stages

Voici quelques liens vers les listes de sujets de stages pour le Master 1 :

  • Sujet du stage : Diffusion élastique d’électrons sur des biomolécules
    Responsable du stage : Christophe CHAMPION
    Téléphone : 05.57.12.08.96
    E-mail : champion chez cenbg.in2p3.fr
    Durée proposée : 39 jours
    Compétences requises  : Mécanique quantique, Programmation (Fortran ou C de préférence), Esprit de synthèse et d’analyse
    But du stage : La diffusion élastique est un processus collisionnel qui devient d’autant plus important que l‘énergie de la particule décroît. Dans le domaine des basses énergies, notamment pur des énergies inférieures à 100eV, c’est même le processus prépondérant dans le ralentissement des particules chargées dans la matière.
    En radiobiologie - domaine de recherche à l’interface entre la physique et la biologie - il est d’usage de décrire le transport de particules chargées dans la matière biologique en modélisant cette dernière par de l’eau. Cependant, il convient aujourd’hui de dire que la prise en compte de composants biologiques réels dans la description du transport électronique peut devenir extrêmement importante notamment dans le domaine des basses énergies.
    L’objectif de ce stage consistera à proposer un modèle théorique capable de calculer les sections efficaces différentielle et totale de diffusion élastique d’électrons sur des cibles biologiques comme les bases de l’ADN et sur le groupement sucre-phosphate. Le processus élastique sera décrit dans le formalisme quantique du développement en ondes partielles et s’appuiera sur l’expertise que nous avons dans le groupe IPCV pour décrire théoriquement les processus radio-induits. Il sera dans un premier temps question de décrire le processus dans une approche multi-centre (existant dans la littérature) et de voir dans quelle mesure une approche mono-centrique apporterait un éclairage différent.
  • Sujet du stage : Conception par simulation d’une nouvelle source d’ions afin d’en optimiser les caractéristiques et performances.
    Responsable du stage : Grégory CANCHEL
    Téléphone : 05.57.12.08.55
    E-mail : canchel chez cenbg.in2p3.fr
    Durée proposée : 39 jours
    Compétences requises  : Connaissances de niveau M1 en physique, compétences en informatique et notions en programmation.
    But du stage : Les recherches menées par le groupe « Radioactivité & Environnement » (RadEn) s’appuient sur la mesure des gaz rares (He, Ne, Ar, Kr et Xe) dans des domaines très variés (datation, énergie nucléaire, caractérisation de matériaux, etc.).
    Une thématique, en particulier, concerne la détection avec une sensibilité extrême des isotopes radioactifs du krypton pour la datation des eaux souterraines anciennes et des glaces polaires mais aussi pour le traçage des activités nucléaires. Ces études sont réalisées à l’aide de PIAGARA (Plateforme Interdisciplinaire pour l’Analyse des Gaz Rares en Aquitaine). Notre groupe met en oeuvre pour ce faire, des spectromètres de masse de type divers qui utilisent différentes sources d’ions.
    Le but du stage sera de participer à la conception d’une nouvelle source d’ion pour l’un des spectromètres afin d’améliorer son efficacité. Le travail concernera donc, par des simulations et des réflexions sur le design de cette source, à en optimiser les performances.

    Figure 1 : schéma du spectromètre de masse PT2 avec des vues éclatées de la source et de la plaque de collection. Résultats d’une simulation d’implantation pour la famille krypton 78, 83, 86.