Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > La plateforme AIFIRA > La plateforme AIFIRA > Les lignes de faisceau > Les spécificités liées aux lignes de haute-résolution


Les spécificités liées aux lignes de haute-résolution

La plateforme dispose de deux lignes de microfaisceaux dédiées l’une à l’analyse et l’autre à l’irradiation in-vivo de cellules.

 

JPEG - 88.6 ko
Les deux lignes haute-résolution de la plateforme

 

Ces lignes nécessitent l’utilisation d’un faisceau de taille micrométrique et de géométrie bien définie. L’obtention de faisceau de très petite taille passe par la combinaison de fentes, de collimateurs et de lentilles électromagnétiques (Q-pôles) permettant sa mise en forme et sa focalisation.

 

Ligne nano

Dessin de l’agencement de la ligne de microfaisceau [Barberet et al. NIMB 267 (2009), 2003]

 

La boite-objets

 

La boite-objets est constituée de deux étages de fentes utiliser dans le but de supprimer la majeure partie du faisceau délivré par l’accélérateur. Ceci représente une étape essentielle à la définition précise de la forme du faisceau. Le premier étage est composé de fentes en tantale refroidies pour éviter tout échauffement. Il permet de réduire considérablement le courant du faisceau incident. Le second étage est formé par un jeu de fentes en carbure de tungstène, utilisées pour définir la géométrie du faisceau. Enfin, le troisième étage permet de placer un collimateur en platine iridié représentant et définissant l’objet qui sera ensuite focalisé.

 

JPEG - 39.4 ko

boite-objet-aifiraVIGNETTE

Vue extérieure et intérieure de la boite-objets

 

Le système de focalisation

 

Des lentilles électromagnétiques (Q-pôles) sont associées au minimum par deux pour une focalisation du faisceau selon les axes x et y. Dans le cas de la ligne de microfaisceau, un système de "triplet" est utilisé pour obtenir les faisceaux micrométriques voire sub-micrométriques, de 5 µm à 300 nm selon la taille de l’objet (collimateur) positionné dans la boite-objets. Afin de descendre en résolution, il est nécessaire d’ajouter au "triplet", deux Q-pôles ("doublets") et de passer en mode "quintuplet". Celui-ci permettra d’atteindre une résolution de l’ordre de 150 nm avec le plus petit objet lorsque la phase d’alignement sera terminée.

 

Dans le cas de la ligne de micro-irradiation cellulaire, la focalisation est assurée par l’utilisation d’un "quadruplet " qui permet d’atteindre des tailles de faisceau comprises entre 10 et 1 µm ce qui est suffisamment précis pour atteindre n’importe quelle partie d’une cellule ou d’un organisme multi-cellulaire.