Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Communication > Actualités > Le premier mur du calorimètre de SuperNEMO est construit !


Le premier mur du calorimètre de SuperNEMO est construit !

Premier mur du calorimètre de SuperNEMO au LSM
Premier mur du calorimètre de SuperNEMO au LSM

Le groupe Neutrino, impliqué dans le projet international SuperNEMO qui vise à découvrir la nature du neutrino (le neutrino est-il identique à son antiparticule ?) participe actuellement, avec l’aide des services techniques du Laboratoire, au montage du premier module SuperNEMO au Laboratoire Souterrain de Modane.

Cette construction, qui fait suite à dix années de R&D, a débuté depuis 2 ans au CENBG avec la production des 520 modules optiques du calorimètre. Le calorimètre de SuperNEMO a pour but de mesurer l’énergie et le temps de vol des électrons qui sont émis dans la décroissance radioactive recherchée par l’expérience (appelée décroissance double bêta sans émission de neutrinos) et dont la découverte montrerait que le neutrino est identique à son antiparticule. Chaque module optique est constitué d’un scintillateur plastique de grand volume (10l) couplé à un photomultiplicateur de taille 8 pouces.

Module optique du calorimètre SuperNEMO

L’ensemble des 520 modules optiques est regroupé en deux murs identiques qui entourent la chambre à fil prévue pour la reconstruction de la trajectoire des électrons au centre de laquelle se trouve une feuille mince composée de sélénium 82, isotope potentiellement émetteur de la radioactivité double bêta sans émission de neutrinos.

Aujourd’hui, un des deux murs du calorimètre, mesurant 4m de haut et 5m de long, vient d’être assemblé avec succès au Laboratoire Souterrain de Modane. Le deuxième mur devrait être construit cet été, pour un début de prise de données cette fin d’année avec l’ensemble du détecteur.

Contact : Christine MARQUET