Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Communication > Séminaires > Année 2010 > La mesure du moment électrique dipolaire du neutron


La mesure du moment électrique dipolaire du neutron

Stéphanie Roccia, KU Leuven, Belgique
Vendredi 28 Mai 2010 à 10h30 - Salle des Séminaires

L’objectif de la mesure du moment électrique dipolaire du neutron est de mesurer l’amplitude des termes violant la symétrie CP, combinaison de la symétrie de conjugaison de charge C et d’inversion de la parité P. A elle seule, cette mesure contraint l’interaction forte à respecter, avec une très grande précision, l’invariance sous CP lorsque la modélisation que l’on a de cette interaction ne l’impose pas. De la même manière, la valeur du moment électrique dipolaire du neutron, toujours compatible avec zéro, pose des contraintes fortes sur le comportement des extensions du modèle standard de la physique des particules sous CP. Ainsi, elle teste si un modèle de nouvelle physique peut expliquer l’asymétrie baryonique de l’univers à savoir : pourquoi il y a plus de matière que d’antimatière dans notre univers. Pour cette mesure, on utilise un gaz de neutrons libres de très basse énergie (100neV) dont les spins opèrent une précession dans des champs électrique et magnétique. Notre appareillage, après 25 ans de prises de données à l’Institut Laue Langevin de Grenoble (ou il a produit la meilleure limite actuelle) a fait peau neuve pour une ultime prise de données au Paul Scherrer Institut de Villigen (Suisse). Notre objectif est de produire la prochaine meilleure limite au niveau de 5 10-27 ecm, celle qui viendra compléter les résultats de LHC.