Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > La plateforme AIFIRA > La plateforme AIFIRA > Description de l’installation > LA LIGNE DE PHYSIQUE


LA LIGNE DE PHYSIQUE

La ligne de physique de l’installation AIFIRA est la ligne utilisée pour la production de neutrons et de γ. L’émission de rayonnements est provoquée par l’interaction du faisceau intense d’ions avec une cible dont la composition dépend de l’énergie et du rayonnement à produire. Les caractéristiques de l’accélérateur permettent de produire des neutrons mono-énergétiques dont l’énergie varie entre la centaine de keV et 6,5 MeV.

 

1. Description de la ligne

La ligne n’ayant pour simple fonction que de transporter le faisceau avec le moins de perte de brillance possible, elle ne présente pas de caractéristiques particulières hormis la présence d’une fosse située sous le point d’interaction entre le faisceau et la cible. Cette fosse a pour fonction de réduire au maximum la présence de matière autour du point d’interaction, ce qui garantit un faible bruit de fond sur les mesures. En raison de la nature et de l’intensité des rayonnements pouvant être produits en cours d’expérience, un aimant défléchit le faisceau à 45°, éloignant d’autant le point de production de la salle de contrôle-commande afin de garantir la meilleure protection possible pour les utilisateurs.

 

Photos de la ligne de physique

JPEG - 7.9 Mo
JPEG - 3.4 Mo

 

2. Dispositif de mise en place des détecteurs

Aucun détecteur n’est dédié à cette ligne, les utilisateurs venant avec leur propre dispositif. La variété des dispositifs de détection utilisés sur la ligne impose l’existence d’un appareillage de positionnage flexible. Dans cet optique, deux rails sur lesquels sont adaptés aux besoins des support en profilé, permettent de régler la position du ou des détecteurs, en distance ou en angle par rapport à la cible.

Les cibles, dont le diamètre doit être de 25 mm, doivent également être suffisamment rigides pour servir d’interface entre le vide de la ligne et l’atmosphère puisqu’elles sont directement plaquées sur le tube, par effet de succion produit par les pompes à vide. Il est également possible d’adapter une chambre de détection directement sur le tube à vide.

 

3. Applications

La ligne de physique est principalement utilisée pour la qualification et l’étalonnage de détecteurs.

 

4. Articles publiés au cours des 3 dernières années

L Dioni, V Gressier, G Nardin, R Jacqmin, B Stout, M Sumini (2018) Tests of a solution-grown stilbene scintillator in mono-energetic neutron beams of 565 keV and 5 MeV. Nuclear Inst. and Methods in Physics Research A 880, 210.

P. Marini, L. Mathieu, L. Acosta, M. Aïche, S. Czajkowski, B. Jurado, I. Tsekhanovich (2017) Systematic investigation of background sources in neutron flux measurements with a proton-recoil silicon detector. Nuclear Inst. and Methods in Physics Research A 841, 567.

P. Marini, L. Mathieu, M. Aiche, T. Cheron, P. Hellmuth, J.L. Pedroza, S. Czajkowski, B. Jurado, and I. Tsekhanovich (2017) Development of a gaseous recoil-proton detector for neutron flux measurements between 0.2 and 2 MeV neutron energy. EPJ Web of Conferences 146, 03015.