Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Communication > Séminaires > Année 2008 > Etude théorique de l’irradiation de molécules d’intérêt biologique


Etude théorique de l’irradiation de molécules d’intérêt biologique

Jérémie Messud, IRSAMC (Institut de Recherche sur les Systèmes Atomiques et Moléculaires Complexes, Toulouse)
Vendredi 29 Février 2008 à 10h30 - salle des Séminaires

L’homme est constamment soumis à des radiations par le milieu environnant. Un premier pas vers la connaissance des processus élémentaires d’irradiation est d’étudier la réaction des principales molécules constituant la cellule vivante, appelées molécules d’intérêt biologique. La théorie de la fonctionnelle de la densité dépendant du temps constitue un outil de choix pour cette étude. En pratique, il est nécessaire d’avoir recours à des approximations. L’inconvénient de ces dernières est qu’elles n’annulent pas « l’auto-interaction » (c’est à dire l’interaction résiduelle d’un électron avec lui-même). Cela a des effets indésirables sur les propriétés d’irradiation, donc pour notre propos. Après avoir développé les principales difficultés théoriques inhérentes à la description des molécules d’intérêt biologique, nous proposerons un nouveau formalisme corrigé de "l’auto-interaction".