Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Thématiques de recherche > Astroparticules > Recherche : Fermi et HESS, Blazars et Pulsars et Vestiges de supernovae > Fermi (né GLAST) > Tests auprès d’accélérateurs


Tests auprès des accélerateurs

Pendant les phases de conception puis de réalisation, les éléments du LAT ont subi divers test. Ils sont pour cela soumis à des faisceaux de particules auprès d’accélérateurs de particules. Nous nous sommes concentrés sur la caractérisation des cristaux de CsI constituant le calorimètre du LAT.

Un calorimètre électromagnétique est fait d’éléments très denses permettant de récupérer l’énergie du gamma incident, et transparents afin de collecter l’information produite. L’énergie du gamma est convertie en matière qui rayonne à son tour de l’énergie, qui se convertie etc. jusqu’à la "thermalisation" de l’énergie initiale. Dans le cas du LAT le calorimètre est construit à partir de 1536 cristaux de Iodure de Cesium (CsI). Chacun pèse un kilo, ainsi le calorimètre pèse plus d’une tonne et demie. L’information est lue à chaque extrémité des cristaux par des photo-diodes, équivalent "high tech" de la cellule photo-électrique.

(Des années après le lancement, nous avons recyclé ces cristaux pour faire les mallettes pédagogique pour l’étude des rayons cosmiques dans les lycées, COSMIX.)

Les détecteurs constituant le LAT ont subi divers test auprès de différents accélérateurs. La thèse de Johan Bregeon, sous la direction de Benoit Lott, détaille un certain nombre des objectifs et résultats des études sous faisceau.

JPEG - 1.4 Mo
Installation des appareils dans un faisceau du SPS au CERN.
JPEG - 876.8 ko
Déplacer le calorimètre à gauche et à droite, et vers le haut et en bas, relatif au faisceau.
JPEG - 266.4 ko
Alignements