Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Plateforme PRISNA > Spécificités de la plateforme PRISNA : la spectrométrie gamma bas bruit de fond > Rôle des blindages


Rôle des blindages

Nous utilisons deux types de blindages pour protéger les détecteurs Ge : un blindage passif permettant d’atténuer la radioactivité naturelle ambiante et un blindage actif permettant de s’affranchir des muons résiduels.

JPEG - 24.6 ko
Gauche : schéma d’un détecteur Ge entouré des couches de blindage passif et surmonté d’un système de véto contre les muons cosmiques. Droite : photo de l’intérieur du blindage pour un détecteur Ge de type puits

Le blindage passif est composé de 10 cm de plomb de faible activité à l’extérieur et de 4 cm de plomb archéologique au plus près du détecteur pour atténuer les rayonnements γ, et de 8 cm de polyéthylène boré pour modérer et capturer les neutrons. Cette protection permet de diminuer le taux de comptage dans la gamme 30-3000 keV de l’ordre de 200 coups/s à 0,5 coup/s.

JPEG - 37.7 ko
Effets des différents types de blindage : sans blindage (noir), avec le blindage passif en plomb et polyéthylène (rouge) et avec les blindages passif et actif (ve

Le blindage actif est constitué de plaques de scintillateur plastique d’environ 0,5 m2 placées au-dessus du spectromètre germanium. Lorsqu’un muon dépose de l’énergie à la fois dans le scintillateur et dans le détecteur Ge dans une fenêtre en temps de 20 μs, l’événement est rejeté. Ce système permet encore de réduire le taux de comptage d’un facteur 3 à 4.