Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Thématiques de recherche > Physique théorique > Activités du groupe > Physique hadronique


A l’échelle d’énergie de la physique nucléaire, les degrés de liberté effectifs sont les degrés de liberté hadroniques. Cependant, les hadrons sont des objets composites et leur comportement dans la matière nucléaire devrait refléter la dynamique sous-jacente des quarks. A partir de modèles prenant en compte les degrés de liberté des quarks comme par exemple le modèle de Nambu Jona-Lasinio, l’équipe s’est engagée dans la construction de Lagrangiens hadroniques effectifs non-linéaires et dans le calcul d’observables physiques sensibles à la sous-structure des hadrons déjà mesurées ou qui devraient être bientôt accessibles par des expériences réalisées au CERN, à Bonn, à KEK ou au GSI Darmstadt : taux de production de dileptons dans les collisions d’ions lourds relativistes, masses des mésons vecteurs dans la matière nucléaire,...

L’équipe s’est également engagée récemment dans la construction d’interactions nucléon-nucléon dans le milieu prenant en compte explicitement l’échange de un et deux pions ainsi que la self-énergie provenant de la modification de la structure du vide de QCD.