Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Thématiques de recherche > NEMO - Neutrino et Faibles Radioactivités


NEMO - Neutrino et Faibles Radioactivités

GIF - 19.2 ko
English version

Chercheur dans le Groupe NEMO-Neutrino et Faibles Radioactivités, Emmanuel CHAUVEAU a reçu le "Prix TYL du jeune chercheur" à Séoul pour sa contribution aux activités collaboratives franco-japonaises dans le domaines des neutrinos.


Le premier mur du calorimètre de SuperNEMO est construit !



Le groupe Neutrino et Faibles Radioactivités est impliqué dans les expériences NEMO3 et SuperNEMO sur la recherche de la désintégration double-bêta sans émission de neutrino ββ(0ν) dans le but de déterminer la masse et la nature du neutrino.

Le groupe a également développé un volet de recherches appliquées des mesures de faibles radioactivités qui a abouti à la construction en 2009 de la plateforme PRISNA au CENBG.

L’expérience NEMO3 (2003-2011) a permis d’étudier, par une technique unique de type tracko-calorimétrique, les processus ββ(2ν) et ββ(0ν) pour 7 isotopes émetteurs ββ (principalement Molybdène-100 et Sélénium-82). Le groupe contribue aux analyses finales des données de NEMO3, notamment pour l’analyse des processus ββ du Molybdène-100 et du Néodyme-150 vers les états excités.

En parallèle, le groupe est impliqué depuis 2005 dans le projet international SuperNEMO qui vise à améliorer, avec 100 kg de Sélénium-82, la limite sur le processus ββ(0ν) d’un facteur 100 (T1/2 >1026 ans) et d’un facteur 10 sur la masse effective du neutrino (<0,05-0,1 eV). Le groupe a la responsabilité de la R&D et de la construction du calorimètre principal de SuperNEMO et des mesures de radio-pureté des matériaux par spectrométrie gamma bas bruit de fond et par spectrométrie alpha pour le radon.