Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Thématiques de recherche > Aval du cycle et Energie Nucléaire > Activités > Les actinides mineurs


Les actinides mineurs

  • L’étude de la transmutation des déchets issus des centrales nucléaires concerne principalement les actinides mineurs (Américium et Curium). Plusieurs isotopes de ces actinides mineurs pourraient être incinérés par fission induites par neutrons rapides dans des réacteurs critiques (réacteurs RNR) ou sous-critiques (ADS) . Pour simuler le fonctionnement de ces réacteurs incinérateurs il est nécessaire de bien connaître les sections efficaces neutroniques de ces actinides.
    Grâce à notre expertise acquise lors de l’étude des données neutroniques du ^{233}Pa en réactions de transfert, nous pouvons envisager d’étudier des noyaux qu’il serait impossible d’étudier par voie directe à cause de la radioactivité trop élevée des cibles .

Notre programme

  • Mesures directes de sections efficaces de fission induite par neutrons (de 0.1 à 10 MeV) des noyaux ^{241,243}Am.
    Ces expériences se déroulent auprès des accélérateurs du CEN Bordeaux-Gradignan(AIFIRA) et de l’IRMM de GEEL .
  • Détermination des sections efficaces de fission de plusieurs isotopes de l’Américium (239,241), du Curium (240, 241, 242, 243 et 244) et du Plutonium (239) par réactions de transfert.
    Ces expériences se déroulent à l’accélérateur tandem de l’IPNO
  • La conception des incinérateurs nécessite également une bonne connaissance des distributions isotopiques des produits de fission dont certains sont émetteurs de neutrons retardés ou peuvent être des poisons neutroniques. Notre participation à une expérience (au GANIL) utilisant la technique des réactions de transfert en cinématique inverse nous permettra de mesurer ces rendements isotopiques pour plusieurs actinides mineurs (^{241,243}Am et ^{244}Cm).


    Ce programme expérimental est couplé à une évaluation complète des données neutroniques de ces noyaux. Cette évaluation repose sur le développement d’un modèle statistique capable de reproduire toutes les voies de désexcitation d’un noyau excité par capture de neutrons rapides (de 0.01 MeV à 20 MeV). L’objectif de cette évaluation est la détermination de certaines sections efficaces (n,γ), (n,n’) et (n,2n) dont la mesure directe s’avère extrêmement difficile.

Les actinides mineurs

Plus d'information sur