Partenaires

CNRS IN2P3 CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > FRANCAIS > Thématiques de recherche > Radioactivité & Environnement > Rôle des interactions radioéléments-microorganismes dans des sites liés au nucléaire > Des sites d’étude pour le stockage des déchets radioactifs en couches géologiques profondes


Des sites d’étude pour le stockage des déchets radioactifs en couches géologiques profondes

Le concept de stockage géologique profond de déchets radioactifs de moyenne ou haute activité et à vie longue repose sur la capacité de la matrice de confinement à limiter le transfert de éléments radioactifs à travers la géosphère puis la biosphère pendant plusieurs centaines de milliers d’années.

Dans un tel environnement à porosité réduite, les processus géochimiques constitueront vraisemblablement les principaux mécanismes impliqués dans ces processus migratoires.

Néanmoins, le transfert de radionucléides pourrait être influencé par la présence de microorganismes, qu’ils soient autochtones, préexistants dans la formation géologique, ou allochtones, introduits par le creusement de galeries et l’activité humaine.

En effet, certaines bactéries sont capables de modifier la forme chimique de divers éléments présents dans leur environnement, en particulier des métaux. Cette capacité d’interaction peut s’étendre aux éléments radioactifs et pourrait modifier la spéciation, et donc la mobilité, de certains d’entre eux.

Des sites d’étude pour le stockage des déchets radioactifs en couches géologiques profondes

Plus d'information sur